Vous venez d'obtenir votre visa et vous vous posez souvent la question de savoir si vous pouvez transiter par un pays d'Europe ( Ex :l'Espagne ou la Belgique) pour vous rendre en France. Il va donc vous falloir lire et comprendre votre vignette visa.

1/Les différents types de visas étudiants

  • Le visa de court séjour pour études (visa C) qui vous permet de venir étudier en France pour un séjour qui ne durera pas plus de 3 mois. Ce visa n'est pas renouvelable. 
  • Le visa de long séjour pour études (visa D) appelé VLS-TS (visa de long séjour valant titre de séjour) qui vous permet de venir étudier en France pour un séjour de plus de 3 mois. Vous êtes dispensé de carte de séjour pendant la validité de ce visa qui vous donne les mêmes droits qu'une carte de séjour (travail dans la limite légale de 60%...) 
    Il est inutile de vous rendre à la Préfecture mais vous devez cependant valider votre visa auprès de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII) dans les 3 mois qui suivent votre arrivée en France . 
  •  Le visa "étudiant-concours"(visa C avec mention CESEDA) qui vous permet de passer un concours dans une université ou une école française . En cas de réussite à l'examen ou au concours initialement prévu uniquement, l’étudiant peut solliciter, sans retourner dans son pays d’origine, l'octroi d'un titre de séjour d’un an renouvelable, auprès de la préfecture de son domicile et il accomplit normalement les études envisagées.  .

  Un visa touristique, quel qu'il soit, ne peut jamais être transformé en visa étudiant , il ne peut pas être prolongé et    il n’ouvre pas droit à un titre de séjour .

  • Si vous lisez la mention "ETATS SCHENGEN"  , votre visa vous autorise à entrer dans l’espace Schengen (France mais aussi Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays Bas, Pologne, Portugal, Slovénie, Slovaquie, Suède, Suisse, République Tchèque)
  • Si la mention "FRANCE + 1 TRANSIT SCHENGEN" est apposée, votre visa vous autorise à transiter une seule fois par un Etat Schengen pour vous rendre en France. (transit autorisé de 5 jours maximum)
  • Si la mention  "FRANCE"   est apposée, ce visa vous autorise seulement à entrer sur le territoire français
  • Un visa avec la mention France sauf  CTOM veut dire que vous devez vous rendre directement en France. Vous pouvez transiter par un autre pays de l'espace Shengen mais pas plus de 5 jours.  CTOM veut dire: collectivité territoriales d'outre mer.Liste des  CTOM Francais :   Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Terres Australes et Antarctiques Françaises, Wallis et Futuna,  les îles de Clipperton.  Kerguelen, Amsterdam, Crozet , Terre Adélie,  Bassas da India, Europa,  glorieuses, Juan de Nova et Tromelin.

 Nombre d’entrées autorisées par votre  visa

  • MULT qui signifie que vous pouvez entrer un nombre illimité de fois dans l’espace Schengen (vous pouvez donc faire plusieurs aller-retour sans problème)
  • 1 qui signifie que vous pouvez entrer une seule fois dans l’espace Schengen
  • 2 qui signifie que vous pouvez entrer 2 fois dans l’espace Schengen

Durée du séjour autorisée par votre visa

 Il s’agit du nombre de jours pendant lesquels vous êtes autorisé à séjourner dans l’espace Schengen (dans le respect de la durée d’utilisation de votre visa). Si le consulat vous a délivré un visa de circulation (durée d’utilisation d’un an ou plus), le nombre indiqué est  "90 jours", car vous êtes autorisé à séjourner un maximum de 90 jours par période de 6 mois.

 Les principaux documents à fournir  pour demander le visa étudiant 

  • Votre passeport (validité de 3 mois minimum après la date d'expiration du visa demandé) devant comporter obligatoirement 2 pages vierges de tout cachet accompagné de la photocopie de la page d’identité et des visas Schengen précédents
  • Un justificatif d’inscription ou de pré-inscription dans un établissement d’études supérieures.
  • Un justificatif de ressources financières suffisantes pour vivre en France le temps du séjour. La loi française exige un minimum mensuel de 615 euros. Si vous êtes boursier, vous devrez présenter une attestation précisant le montant et la durée de la bourse. 
  • Liste des documents à fournir au Consulat de France     

Le visa peut vous être refusé même si vous avez obtenu une pré-inscription dans un établissement et  que vous avez justifié de ressources financières suffisantes. Voir le refus de visa

Le renouvellement du visa

A l'issue du premier titre de séjour (le visa de long séjour valant titre de séjour – VLS-TS), les étudiants et scientifiques doivent en obtenir le renouvellement auprès de la préfecture de leur domicile (ou de la préfecture de police pour ceux habitant Paris). En pratique, ce nouveau titre de séjour prend la forme d'une carte plastifiée indépendante du passeport. Le renouvellement est assujetti d'une taxe versée à l'OFII.

Il n'est donc pas nécessaire de rejoindre son pays d'origine pour faire établir un nouveau visa. (CESEDA – Art L 313-7 et suivants).

2/Les autres titres de séjour « étudiant »

  •  La carte de séjour pluriannuelle (CSP) accessible à la fin de votre première année d’études en France. Sa durée de validité, de 2 à 4 ans, dépend de votre cycle d’études. Elle est renouvelable si vous poursuivez vos études. La carte pluriannuelle sera généralisée à tous les étudiants d’ici le 1er novembre 2016.
  •  La carte de séjour temporaire étudiant (CST) accordée de plein droit dans les cas suivants :
  1.  Vous effectuez un séjour d’une  durée supérieure à trois mois dans le cadre d'une convention signée entre l'Etat et un établissement d'enseignement supérieur
  2.  Vous avez satisfait aux épreuves du concours d'entrée dans un établissement d'enseignement supérieur
  3. Vous êtes boursier du Gouvernement français
  4. Vous êtes titulaire du baccalauréat français préparé dans un établissement relevant de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger ou titulaire d'un diplôme équivalent et avez suivi pendant au moins trois ans une scolarité dans un établissement français de l'étranger
  5. Vous êtes ressortissant d'un pays ayant signé avec la France un accord de réciprocité relatif à l'admission au séjour des étudiants
  •  La carte de séjour temporaire « stagiaire » accordée si vous effectuez un stage, dans le cadre d'une convention de stage. Sa durée maximale est de 6 mois, non renouvelable.

3/ Le passeport talent

La carte de séjour pluriannuelle « passeport talent » élargit les conditions de mobilité à des talents internationaux particuliers. Elle peut vous être délivrée si vous êtes un jeune diplômé qualifié,  salarié en mission, chercheur, créateur d’entreprises ou porteur d’un projet économique innovant, notamment dans le cadre du programme French Tech Ticket, artiste, sportif de haut niveau, etc…

Cette carte vous est délivrée pour une durée maximum de quatre ans, pour vous et votre famille. La carte de séjour pluriannuelle « passeport talent (famille) » donne droit à l’exercice d’une activité professionnelle. Le décret fixant ses conditions d’application sera publié avant le 1er novembre 2016.

4/ La possibilité de travailler après le séjour d’étude (APS)

L’autorisation provisoire de séjour (APS), d’une durée d’un an, offre des conditions assouplies d’accès au marché du travail à condition de trouver un emploi en relation avec ses études et une rémunération supérieure à un seuil fixé par décret. Elle était jusqu’à présent réservée aux titulaires d’un diplôme au moins équivalent au grade de Master. Désormais, l’accès à l’APS est élargi aux titulaires d’un diplôme figurant sur une liste fixée par décret, qui devrait être publié en septembre 2016. Elle vous est également ouverte si vous souhaitez créer une entreprise à l’issue de vos études. Durant la validité de cette APS, vous pourrez bénéficier des cartes « salarié » ; «passeport-talent » ou « entrepreneur/profession libérale. »

  •  Assouplissement de l’accès au marché du travail

Titulaires d’un diplôme au moins équivalent au grade de Master (ou figurant sur une liste fixée par décret), vous trouvez un emploi sans solliciter d’APS à la fin de vos études : vous pourrez alors bénéficier de la carte «  salarié », « passeport talent », ou « entrepreneur profession libérale » à condition qu’il y ait cohérence entre votre diplôme et l’emploi et une rémunération qui sera fixée par décret en Conseil d’Etat.

  • Création d’une carte de séjour « entrepreneur/profession libérale »

Si vous exercez une activité non salariée, une carte de séjour unique  « entrepreneur/profession libérale » se substitue à la carte de séjour « commerçant » et à la carte de séjour  « profession libérale ». Cette carte  vous est délivrée au vu de l’exercice d’une activité non salariée, économiquement viable, dont vous tirez des ressources suffisantes.

Retrouvez la liste détaillée des catégories ici

Retrouvez les textes de références :